Où sortir ?

+160
inscrits satisfaits
Note basée sur les avis reçus.
  

Savoir où trouver l'amour grâce à la Méthode Florence

Augmenter vos chances de rencontrer l'élu(e) de votre cœur !

Vous en avez assez des dîners avec vos amis qui sont tous en couple ? Vous ne rencontrez aucune nouvelle tête dans votre entourage ? Tout le monde est déjà casé ?
Alors pas de panique, la Méthode Florence, vous aiguille en vous donnant des idées pour augmenter vos chances de rencontrer des célibataires, selon VOTRE environnement et selon VOS envies. Vous livrez ce que vous aimez et à l’aide de questions-réponses, vous comprenez où et comment rencontrer des personnes faites pour vous ! Rencontrer des célibataires qui vous ressemblent !
Vous informer sur les endroits sympas et les occasions où vous êtes susceptible de faire de belles rencontres, ce n’est pas l’essentiel, l’étape 4 de la Méthode Florence, vous donne en détails toutes les possibilités de rencontre, lieux, activités, idées pour faire de belles rencontres sans afficher non plus son célibat de manière outrancière... 

1°) Rencontrer les ami(e)s de ses amis : le bon plan ?
Oui, laissez de temps en temps le soin à vos ami(e)s de vous trouver la personne qu’il vous faut ! Les amis d’amis peuvent être une bonne occasion de rencontrer des personnes qui sont susceptibles de vous plaire en plus !

2°) Les événements réservés aux célibataires, qu’en penser ?
Il en existe des milliers partout en France ! A prendre et à laisser. Plus l’affichage « soirée pour célibataire » est clair, moins vous y trouverez un esprit décontracté. Les Speed-datings sont ringards. Les sorties autour de thèmes culturels réunissent beaucoup trop de femmes et peu d’hommes….bref, les opportunités de rencontre sont ailleurs, et c’est ce que vous explique l’étape 4 de la méthode : en fonction de votre propre vie, de vos activités, il y a moultes opportunités rencontres. La méthode vous explique aussi quelle est la  disposition d’esprit à adopter pour favoriser l’échange, l’ouverture. Que ce soit dans un cadre professionnel, sorties extraprofessionnelles, voyages, il y a des manières de booster par 100 ses chances de rencontre (et sans passer par un site de rencontre !).

La méthode est faite pour vous donner des idées de rencontre et  vous n’avez vraiment plus d’excuse pour ne pas rencontrer de nouvelles personnes ! A l’heure où internet domine, tout le monde n’est pas toujours prêt à chatter ou encore à s’inscrire sur des sites de rencontre (on vous recommande néanmoins dans la méthode ceux qui sont fiables et ne proposent pas de faux profils !).

Pour sortir en soirée ou en journée et faire des rencontres agréables sans afficher ostensiblement ses intentions, découvrez l’étape 4 Vous avez désormais les clés pour faire de nouvelles et de belles rencontres entre célibataires ! A vous de jouer maintenant ! L’étape 4, de la Méthode Florence, vous guidera aussi pour cibler les bonnes rencontres et éviter les mauvais choix.

« Mieux vaut être seul que mal accompagné » comme dit le dicton, donc c’est à vous de reconnaître les personnes faites pour vous et d’apprendre à les intéresser.
Dernier avis :
Hallucinante cette méthode par Véronique
Mettez tout œuvre pour rencontrer l’amour avec la Méthode Florence
Homme Femme
Méthode Florence

Invitée de "Femmes d’exceptions"

“Vous permettez, Florence, d’identifier des solutions concrètes pour avancer en amour.”
Méthode Florence

Interview de Nicolas Poincaré

“Une approche moderne pour prendre sa vie amoureuse en main !”
Méthode Florence

Florence interviewée au Journal de 20h de France 2

le 1er Juillet 2012, sur
son approche sur la pérennité du couple
Méthode Florence

Dossier de 4 pages

“L’amour, le grand apprentissage, avec Florence Escaravage... et ça marche!
« C’est en accompagnant des centaines de personnes fatiguées d’échouer en amour que j’ai remarqué qu’il y avait toujours 5 étapes décisives qui ponctuaient le chemin vers la vie sentimentale qu’ils avaient toujours souhaitée. Je vous guide en 5 étapes vers une métamorphose de votre vie amoureuse.

Êtes-vous prêt(e) à être heureux(se)? »