OBTENIR LA MÉTHODE COMPLÈTE
Je prends ma vie amoureuse en main
Méthode Florence
Marie Claire, février 2011 : Compatibilité amoureuse : les conseils de Florence
Methode-florence

Compatibilité amoureuse : une question de valeurs La compatibilité amoureuse n’est pas une évidence, elle ne saute pas aux yeux. Il s’agit de quelque chose de profond, en lien avec les valeurs de chacune des personnes du couple. En effet, pour que deux personnes soient compatibles, il est nécessaire que leurs valeurs fondamentales soient les mêmes. C’est la condition sine qua non pour la construction du couple et le seul moyen de se sentir proche l’un de l’autre. Quand on parle de valeurs fondamentales, on entend celles que l’on applique dans son quotidien, qui nous tiennent à cœur et qui nous aident à nous construire. Les valeurs peuvent prendre différentes formes : il y a celles qui ont trait à notre propre personne, comme la liberté d’esprit, la tolérance ou la générosité ; celles en lien avec les autres, comme l’amitié ou le respect, celles qui se rapportent à notre vie sociale telles que l’ambition ou la richesse et enfin celles qui concernent notre mode de vie (rural, urbain,...) et nos croyances (religion, idéologie...) et qui peuvent parfois donner lieu à des incompatibilités. Un couple ne peut pas tenir s’il n’a aucune valeur en commun. On finit par n’être d’accord sur rien et la situation devient vite invivable. Compatibilité amoureuse : la différence n’est pas un frein Il faut différencier centres d’intérêts et valeurs. Les mêmes valeurs peuvent être incarnées par des personnes différentes. Deux personnes peuvent avoir des loisirs complètement opposés mais être liées par quelques valeurs fondamentales communes qui suffisent à les rassembler. Alors certes, les centres d’intérêts permettent au départ de partager une ou plusieurs expériences à deux. Mais ça ne suffit pas. Un couple ne tient pas sur la longueur s’il n’a pas de valeurs communes. Au fond, lorsque deux personnes sont ensemble, ce n’est pas par hasard. C’est qu’ils veulent les mêmes choses. La complicité comme vecteur de compatibilité amoureuse On peut devenir compatibles par le biais de la complicité. En effet, plus on partage d’expériences ensemble, et plus la complicité se noue et les liens se tissent. Le problème d’aujourd’hui, c’est que l’on a tendance à juger l’autre beaucoup trop vite. Il ne faut pas essayer à tout prix de savoir dès que l’on rencontre quelqu’un si l’on est compatible ou pas. En amour, il faut se laisser surprendre, on ne peut jamais savoir. On peut détester quelqu’un et devenir quelques mois après inséparables. La seule chose à faire, c’est échanger. C’est par ce seul moyen que l’on crée quelque chose de solide et que l’on pourra juger de notre compatibilité. Merci à Florence Escaravage, love coach, fondatrice du site Love Intelligence et de La méthode de Florence.

Methode-Florence
Le courrier de l'Atlas, septembre 2011 -

"Un coach pour faire du sport, un autre pour cuisiner ou encore pour gérer sa carrière...Alors pourquoi pas pour réussir sa vie amoureuse? L'idée d...
Methode-Florence
Sport, Janvier 2008 :

Petite histoire ou grand amour ? Florence Escaravage a recensé les impasses dans lesquelles il ne faut pas se laisser entraîner quand on e...
Methode-Florence
Europe 1, décembre 2010: 19/20h,

"Les très bons conseils pour trouver l'amour" de Florence Escaravage, Fondatrice de "Love Intelligence"http://www.love-intelligence.fr/Europe-1-Dav...
Methode-Florence
Exposition centre George Pompidou, Septembre 2009

Florence Escaravage était exposée au Centre George Pompidou lors de l'exposition « Visages de Femmes » en 2009.Photographies by Vane...