OBTENIR LA MÉTHODE COMPLÈTE
Je prends ma vie amoureuse en main
Méthode Florence
Miss Ebène, Février 2009 :
Methode-florence




Ca y est ! Darling nous a proposé de partager le même toit. Si les cinq premières minutes, on a cru s’étouffer de joie, on est vite redescendue de notre petit nuage en listant tous les avantages, et les inconvénients.
De l’intérêt de s’interroger avant de signer le bail.


Question n° I : Est-ce que c’est le bon moment ? S’installer chez le type que l’on a rencontre la veille (depuis deux semaines ou trois mois) est une mauvaise idée qu’il faut se dépêcher d’oublier. D’accord, on a eu le coup de foudre et cet homme-la on en est sûre va devenir le père de nos cinq enfants. Seulement cohabiter trop rapidement peut tuer la plus jolie des romances.
Quand on débute une relation, il y a toujours une part de mystère qui donne du piment à l’histoire. Difficile de le préserver quand il découvrira par exemple que notre beauté naturelle ne l’est pas tant que ça ou que notre talent de cuisinière se résume au choix de bons surgelés ! De plus pourquoi se priver de la légèreté des débuts ? Se donner rendez-vous pour dîner aux chandelles est quand même plus excitant que de se retrouver au supermarché du coin pour faire les courses. Mieux vaut ne pas s’embarrasser trop tôt des tracasseries du quotidien.
Prendre son temps c’est la règle pour apprendre a se connaître et pour vérifier le sérieux de la relation avant de faire le grand saut.
« Rien ne sert de se précipiter, affirme Florence Escaravage, coach et créatrice de l’agence Love Intelligence. Emmenager ensemble juste après la rencontre, c’est l’assurance d’aller droit dans le mur ! En amour mieux vaut privilégier la progression lente qui permet de construire des bases solides et de s’engager naturellement. »
   
Question n° 2 : Pourquoi est-ce que j’ai VRAIMENT envie de m’installer avec lui ? Parce que je l’aiiiiiiime serait on tentée de dire. Oui mais encore ? Parfois des motivations pas très claires peuvent nous pousser à emménager avec Jules. Comme celle de passer l’hiver au chaud avec un homme et de mettre enfin un terme aux longues soirées solitaires. Ou celle de quitter le domicile parental et d’être enfin considérée comme une adulte. Ou encore celle de le conduire tout droit devant l’autel du mariage après quelques mois de vie commune comme l’espérait Jessica, 26 ans : « Je me suis complètement plantée reconnaît-elle aujourd’hui. Quand Malick m’a proposé de m’installer chez lui, pour moi le scénario était tout tracé. On allait vivre ensemble et puis se marier. C’était logique ! Du coup je me suis focalisée là-dessus. Au bout de quelques mois, comme sa demande en mariage n’arrivait toujours pas je lui ai carrément posé la question. ll est tombé des nues ! Pour lui c’était beaucoup top tôt. Vivre ensemble était pour lui une façon d’éprouver notre amour et de voir si c’était du solide. Mais moi j’en étais sûre et je voulais passer à la vitesse supérieure. Résultat des courses on s’est sépares. Un vrai gâchis. » Avant de faire armoire commune mieux vaut donc sonder les véritables raisons qui nous poussent à vivre à deux « On est dans le vrai si pour le couple s’installer ensemble est une façon de marquer une étape de plus dans leur engagement et de renforcer leur union » souligne Florence Escaravage.

Question n° 3 : Comment va s’organiser le quotidien ? Prendre le petit dej ensemble, lire sous la couette, se faire des plateaux télé. Ça c’est le côté de la vie a deux qui nous fait fantasmer. Bizarrement on a plus du mal à s’imaginer en tram de descendre les poubelles de passer l’aspirateur ou de faire la popotte le soir. Pas follement glamour et beaucoup moins réjouissant ! Et pourtant la réalité d’un couple en ménage est faite aussi de cela. Autant le savoir et surtout le prévoir !
« Sans définir une charte de la vie à deux mieux vaut établir les règles qui vont régir le quotidien avant d’emménager, recommande Florence Escavarage Histoire de savoir qui se sent plus disposé à faire la vaisselle, les courses, le ménage. En en discutant légèrement et en amont on évite de se forcer et de créer plus tard des tensions. »
Autre recommandation pour faciliter le quotidien être prête a faire des compromis. Même si on se prend pour la reine de la cuisine ou que l’on repasse comme personne il faut laisser l’autre faire les choses a sa manière « il ne faut pas arriver en terrain conquis en ayant l’impression de détenir la vérité sur tout conseille Florence Escaravage. Chacun détient sa vente faite de ses expériences et de son éducation. Il faut savoir le respecter. Pour que la vie à deux fonctionne, il faut essayer d’aimer l’autre pour ce qu’il est et non pour ce que l’on aimerait qu’il soit. »
   
Question n°4 : Qui paie quoi ? Si les bons comptes font les bons amis, ils font aussi les bons amants. Alors autant ne pas faire l’autruche. Cet appartement et tous les frais qu’il va engendrer, on va devoir les payer. Plutôt que de naviguer à vue et de préférer le flou artistique il vaut mieux une fois de plus définir très tôt les règles. Diviser le loyer en deux ou le partager au prorata du salaire de chacun, c’est au couple de le décider. ll n y a pas de solution idéale. « En général on recommande d’avoir un compte commun pour les dépenses générales et de conserver son compte pour les achats personnels, souligne Florence Escaravage. Mais il existe aussi d’autres modèles. Parfois l’un paie toutes les courses et l’autre le loyer. Il faut juste veiller à ce que personne ne se sente lésé. »

Question n°5 : On va chez moi ou chez toi ? Évidemment, le scénario idéal est d’emménager dans un espace neutre entièrement vierge !!! Mais souvent, on pose nos bagages dans la garçonnière de Jules ou celui-ci débarque dans notre cocon rose bonbon. Le challenge alors est de trouver ses marques sans complètement chambouler l’intérieur de l’autre. « Pour éviter les chocs, il faut essayer de prendre sa place en douceur assure Florence Escaravage. Ne pas tout changer du jour au lendemain. Demander où poser ses affaires, la permission d’acheter tels éléments de déco ou de déplacer les meubles. Bref il faut essayer de ne pas envahir l’espace de l’autre trop brutalement. »
Et inversement l’autre doit nous donner l’impression d’être non pas « chez lui » mais « chez nous ». Faut-il le rappeler ? On fait disparaître toute trace de la vie antérieure avec son ex. La moindre des politesses…
par Ines Matsika

Methode-Florence
Côté santé, Mars 2008 : « Love Intelligence, un site dédié au développement d...

AMOUREUSE, OU CARREMENT ACCRO ? par Tom Aldebaran Courses, ciné ou soirées entre potes… Nous faisons tout ensemble. Et dans la journée, nous...
Methode-Florence
Marketing Magazine, Juin 2011: Regard sur la société Love Intelligence, loin ...

  Love intelligence est cité comme "le concept le plus abouti en matière de coaching", dans l’article "Le marketing de la rencontre"
Methode-Florence
Sensuelle, Oct/Nov 2015 : la fusion dans le couple : positive ou toxique?

1 + 1=1 pour certains, l’idée est exaltante, pour d autres étouffante être un couple fusionnel veut il necéssairement dire perdre sa personnalité? ...
Methode-Florence
Europe 1, décembre 2010: 19/20h,

"Les très bons conseils pour trouver l'amour" de Florence Escaravage, Fondatrice de "Love Intelligence"http://www.love-intelligence.fr/Europe-1-Dav...