OBTENIR LA MÉTHODE COMPLÈTE
Je prends ma vie amoureuse en main
Méthode Florence
Miss Ebène, Février 2012 : Sérial Loveuse décryptée par Florence Escaravage



Certaines personnes ne connaissent qu’un seul et grand amour. D’autres, au contraire, ne peuvent même pas les compter sur les doigts de leurs mains ! Chaque rencontre est un coup de foudre qui se transforme immanquablement en grande déception. Zoom sur ces amours Kleenex et conseils pour les rendre plus durables.

L’AMOUR… DE L’AMOUR

À chaque rencontre, c’est le même scénario. Le coeur bat la chamade et très vite la certitude d’avoir trouvé le bon partenaire s’installe. En gros, c’est l’homme qui transformera notre vie (somme toute banale) en une aventure exaltante et fera de nous une amante puis une mère épanouie « Les personnes qui tombent sans cesse en amour poursuivent un mirage, analyse Florence Escaravage, fondatrice de Love Intelligence. Ce sont des rêveuses recherchant un amour absolu qui n’existe évidemment pas. Au-delà de cette quête infantile, elles apprécient surtout l’état dans lequel les plonge la nouvelle rencontre. Elles ont un besoin viscéral de vivre intensément, de ressentir l’énergie, l’excitation et la pétillance que cela procure » Un sentiment que confirme Anissa, 35 ans « Mes amis repèrent très vite lorsque j’ai rencontré quelqu’un. Je me sens tout d’un coup extrêmement vivante et je déborde de joie de vivre Rien ne me plaît autant que ces instants magiques où l’on découvre l’autre et ou tout nous semble possible. Cette ivresse que je ressens, je la voudrais eternelle mais malheureusement, elle ne dure qu’un temps. »

UN VIDE À COMBLER

Mais d’où vient donc ce besoin irrésistible de tomber en amour ? « D’un manque, affirme Florence Escaravage. Ces personnes voient en leur soi-disant amoureux un sauveur. Quelqu’un qui viendra les sauver de l’ennui, du mal-être ou du vide dont elles souffrent. Elles cherchent à combler un manque intérieur provenant souvent d’une carence affective. Elles développent alors une véritable dépendance à l’état amoureux. Elles le provoquent par tous les moyens, et en dehors de toutes considérations réalistes, car il calme temporairement leur douleur » La recherche d’un amour parental en est souvent la cause « Je ne me souviens pas que ma mère m’ait jamais dit "je t’aime", regrette Faorna, 28 ans. Elle était assez froide et distante. Ce sont mes grandes soeurs qui m’ont réellement élevée. Sans faire de psychologie de bas étage, je sais que j’ai un manque et que je rechercherai toujours cet amour maternel qui m’a tant fait défaut. Les hommes qui croisent ma route ressentent ce besoin immense. Et bien sûr, ça leur fait peur. Alors, je vogue d’une relation a une autre, en quête de quelque chose d’inatteignable »

COMMENT S’EN SORTIR

Très vite, l’homme que l’on croyait providentiel se révèle être un vulgaire être humain. Au lieu d’être doté de pouvoirs énormes (celui de nous rendre heureuse 24H/24), il n’a que des capacités limitées et ne nous satisfait pas les trois quarts du temps « Vient un temps, assez rapide, ou la réalité de l’être fantasme se révèle, confirme Florence Escaravage. Les personnes arrêtent de se voiler la face sur ce qu’il est vraiment et sur le fait qu’il n’est souvent pas à même de leur procurer un bien-être amoureux Elles vivent alors des déceptions à répétition. Ce qui ne les empêche malheureusement pas de reproduire le même schéma ». Un cercle vicieux dont Lucinda, 31 ans, a eu du mal à sortir « Pendant longtemps, dès qu’un homme se montrait gentil et avenant avec moi, je m’attachais automatiquement. J’assimilais toutes les marques d’attention à de l’amour et me persuadais d’en ressentir en retour. Sauf qu’une fois sur quatre, je me prenais d’énormes râteaux ou je me réveillais brutalement en comprenant que l’homme sur lequel je m’étais arrêtée était loin d’être le prince charmant. Un jour de lucidité, j’ai ressenti un déclic en lisant mon journal intime. Le début et la fin de mes différentes relations y étaient annotés. Le laps de temps hyper court entre toutes mes histoires m’a vraiment fait peur. J’ai décidé de consulter » Pour sortir de cette spirale infernale, il est nécessaire de cesser l’amalgame entre désir et sentiment amoureux « II est capital de sortir de la vision fantasmée de l’autre pour se pencher réellement sur lui, renchérit Florence Escaravage. Apprendre tout simplement à le connaître dans son individualité. II faut se poser les bormes questions pour sonder le véritable sentiment qui nous anime. Qu’est-ce que j’aime réellement en lui ? Qu’a-t-il de profond et de singulier qui me touche ? C’est seulement en prenant le temps d’analyser ses sentiments que l’on pourra tenter l’aventure avec des personnes qui répondent à des besoins profonds et réellement s’épanouir en amour. »

Methode-Florence
L'avis expert de Florence Escaravage pour Maxi. " Les mariages sont de plus ...

Témoignage de Florence Escaravage pour Maxi sur la nouvelle recrudescence d'unions et de mariages qui durent! " Les mariages sont de plus en p...
Methode-Florence
Florence Escaravage, invitée expert dans Mille et une vies , France 2, émissi...

Florence Escaravage, l’invitée expert dans Mille et une vies , l’émission Frédéric LOPEZ - Officiel et Sophie Davant Offic...
Methode-Florence
Florence Escaravage vous aide à trouver l'amour dans Femme Actuelle 8 Février...

Florence Escaravage a été interviewée par Vanessa Krstic dans le magazine Femme Actuelle de février 2017. A quelques jours de la Saint Valentin, el...
Methode-Florence
Interview de Florence Escaravage dans le Huffington Post sur le délicat suje...

Florence Escaravage, interviewée par le Huffington Post, vous livre ses conseils sur comment "bien rompre".Pour consulter l'article, c'est par ...

Ça a marché pour eux

  • La méthode florence

    Marianne D. 29 ans, Paris 16ème "J’ai vécu une période de solitude et je ne voyais pas comment m’en sortir. La Méthode m’a donné un coup de pied aux fesses en me faisant comprendre que je me présentais toujours de la même manière et qu’il était temps que ça change. Et en effet ça a permis à un homme que je voyais plus ou moins de me regarder différemment et d’être enfin entreprenant. Je vous dois ça !"

  • La méthode florence

    Jérôme, 37 ans, Rennes "Je ne faisais pas de rencontre. Sauf..une fille que j’aimais bien se détournait de moi et je pensais que je ne lui convenais pas, tout simplement. J’ai entendu parler de la Méthode et j’ai essayé par curiosité. Quand j’ai appelé vos services en expliquant mon cas, on m’a dit de travailler A FOND l’étape 3. Ce que j’ai fait. Et la relation est entrain de prendre. Je voulais vous remercier"

Interviews de Florence

  • La méthode florence

    Florence Escaravage invitée sur le plateau d'LCI

  • La méthode florence

    Interview de Nicolas Poincaré “Une approche moderne pour prendre sa vie amoureuse en main !”

  • La méthode florence

    “Florence interviewée au Journal de 20h de France 2, sur son approche sur la pérennité du couple”

  • La méthode florence

    iTélé invite Florence Escaravage pour débattre face à Marc Simoncini (PDG Meetic)

X