OBTENIR LA MÉTHODE COMPLÈTE
Je prends ma vie amoureuse en main
Méthode Florence
Santé Magazine - Florence Escaravage livre en exclusivité ses conseils
Methode-florence


Dossier de 4 pages dédié aux conseils amoureux de la coach Florence Escaravage.
Interview menée par la journaliste Fanny Dalbera.
Parution le 15 juillet
 

Santé Magazine - Etes-vous prête à tomber amoureuse ?

Trouver le grand amour, c’est certain, est une des plus belles aventures de la vie. Cependant lorsque les échecs s’enchainent et que la personne tant attendu n’arrive pas il est important de savoir se remettre en question. Avez-vous des freins, même inconsciemment, qui vous bloquent ? Adoptez-vous la bonne disposition pour sortir du célibat ? Florence Escaravage vous guide dans vos recherches amoureuses sur Santé Magazine.

ETES-VOUS PRÊTE À TOMBER AMOUREUSE ?
Trouver le grand amour, c'est certain, est une des plus belles aventures de la vie. Mais quand il n'arrive pas aussi vite qu'on le souhaiterait, c'est peut-être parce que nos propres freins, même inconsciemment, nous bloquent. Ce test vous permettra de les découvrir et vous donnera quelques solutions. Fanny Dalbera

Florence Escaravage est une formidable coach de l'amour Son credo ? Nous avons tous la possibilité de le trouver. Mais souvent, nous ne savons pas que nous sommes le principal frein. Pour en prendre conscience et changer la donne, il convient de faire un petit tri intérieur. La spécialiste, qui a développé depuis 2007 une méthode unique de coaching amoureux*, livre pour Sante magazine en exclusivité ses conseils.  

DÉCOUVREZ VOS BLOCAGES INCONSCIENTS 

Trop exigeante ? Tournée vers le passé ? Pas assez disponible ? Pour le savoir, répondez aux questions suivantes. Pour chacune d'entre elles, une seule réponse possible, celle qui vous correspond le mieux.
Au premier rendez-vous, c'est certain, vous allez...
C- Surveiller toutes vos paroles  
B- Attendre qu'il paye votre café
A- Observer s'il ressemble à votre ex
   D- Parler trop vite sous le coup de l’émotion

Après le premier rendez-vous, vous...
B- Débriefez soigneusement ce que vous yous êtes dit
C- Notez ce que vous devrez rattraper au deuxième rendez-vous
D- Invitez votre meilleure copine pour qu'elle vous donne son avis
A- Ne rappelez surtout pas e est aux hommes de faire le premier pas

Le couple parental, c'était pour vous:
A- Une référence
B- Un modèle
C- Un souvenir
D- Une interrogation

Première visite chez lui, quel détail compte ?

B- Aucun livre en vue cela vous fait frémir
D- Il pose peu de questions.  La conversation n’était pas facile
C- Vous espériez qu’il serait moins stresse pour être plus naturelle
A- Il se sert en premier. Ce n’est pas grave mais révèle malgré tout un manque d'éducation

Aujourd'hui, s'inscrire sur des sites de rencontre, c'est...
D- Une mauvaise solution quand on cherche du sérieux
A- La fin de l’amour romantique
C- Pratique pour commencer quand on veut camoufler ses petits défauts
B- Génial pour vite éliminer les mauvais candidats

Votre ex, c'était :

C- Un célibataire endurci
B- Un homme dont il faut se méfier
D- Un grand bavard
A- L’homme idéal
A- L’archétype à fuir
C- Un homme à femmes
D- Un vrai taiseux
B- Il avait beaucoup de qualités

Quand vous entendez "le coup de foudre, il n'y a que ça de vrai", vous...
D- Pensez "pourvu que ce soit faux"
C- Croisez les doigts en espérant que ça vous arrive
B- Confirmez c’est une évidence
A- Êtes d'accord. On vous l'a toujours dit  

Passé un certain âge…
B- On est plus exigeant C'est normal, on a de l'expérience
D- Objectivement c'est vraiment plus compliqué de faire des rencontres
A- C’est trop tard. Votre mère vous l'a suffisamment répété, après 40 ans, c’est fichu
C- On est forcé de se composer une histoire pour ne pas paraître « l'éternelle » célibataire

Un atout de séduction imparable :

C- Le physique
B- La situation financière
A- Un bon diplôme
D- L’assurance

Vos doutes, vos failles, vous les cachez parce que...
A- C’est une question d'éducation. On ne s’épanche pas avec le premier venu
C- C’est le meilleur moyen de faire fuir l’autre, non ?
B- C'est un peu comme donner un bâton pour se faire battre
D- Il faut l’avouer, vous ne sauriez même pas quoi en dire

Quand il s’agit de parler de vous…
D- Vous écourtez la discussion
B- Vous n’avez que des choses assez banales à dire
C- Vous êtes plutôt factuelle
A- Vous êtes concise comme on vous l'a appris

Quelle croyance pourriez-vous faire vôtre ?
C- Une blonde a toujours plus de succès
D- Il faut garder un peu de mystère, ne pas montrer tout de suite que I on est intéressé
B- Il y a des gens qui sont faits pour le bonheur. D'autres pas
A- On ne peut trouver l'amour qui dure que dans son milieu    

VOS RÉSULTATS
Comptez le nombre de réponses obtenues, et découvrez votre profil. Il est possible d'avoir plusieurs dominantes. Auquel cas, reportez-vous à chacun des profils qui vous concernent et suivez les exercices proposés par Florence Escaravage pour lever vos principaux freins.

Vous avez une majorité de A : VOTRE PASSÉ VOUS ENCOMBRE


Nous sommes nourris de croyances sur les rencontres, les relations amoureuses, les hommes, les femmes et nous-même. Elles trouvent leur origine dans notre passé, notre éducation comme nos expériences amoureuses précédentes. De "ma chérie, tu devrais choisir un homme sérieux", conseille par notre mère à nos propres mantras du style, "plus jamais un mec sans père", on se forge une idée préconçue de l'homme de notre vie. Ce faisant, on dresse des murs autour de soi.

La solution
- Vous affranchir du passé.
« La clé pour (re)trouver l'amour est de se laisser surprendre. Encore faut-il séparer les croyances constructives de celles qui ne le sont pas afin d'éviter les choix amoureux qui desservent notre bonheur », rappelle Florence Escaravage. Il n'est pas question de faire table rase du passé, mais de s'en libérer.

Les exercices
- Décryptez les mythes familiaux.
Prenez le temps de réfléchir aux anecdotes comme aux formules qui circulaient dans votre famille au sujet du couple. Ces fameuses phrases si souvent entendues comme "un de perdu, dix de retrouvés" ou "le bonheur ne dure jamais '" Notez-les et interrogez-vous : Vous êtes-vous déjà conformée à ces mythes ? Qu'en pensez-vous personnellement? Existe-t-il un lien entre ces formules et vos propres expériences ? Le but est simplement d'en prendre conscience. Tirez parti de vos échecs. Remémorez-vous une situation amoureuse qui selon vous a été un échec et que vous ne souhaitez plus revivre. Décrivez-la sur une feuille de papier, puis détaillez ce qu’elle vous a appris analysez les ressources qu'elle vous a permis de déployer II y a un cadeau qui se cache derrière chaque échec. Prenez le temps de le voir et de l'écrire. 

Vous avez une majorité de B : VOS EXIGENCES VOUS INTERDISENT PEUT- ÊTRE LA SURPRISE

Aux premières rencontres, nous répondons souvent à une attirance physique ou intellectuelle. Des pulsions nous guident vers ce garçon au look de bad boy ou à l'apparence d'avocat d'affaires Mais cela suffit-il pour autant à rencontrer l'amour ? « Nos premières attirances ne sont pas toutes constructives pour notre vie amoureuse Elles nous entraînent parfois à faire des erreurs de casting », révèle Florence Escaravage.

La solution - Mieux comprendre ce qui vous rend heureuse
.
« En réalité, poursuit la coach, le plus important est de parvenir à comprendre ce qui, chez un homme, est à même de nous rendre heureuse au-delà des six premiers mois » Cela impose de se concentrer sur l'essentiel percevoir au travers des échanges les valeurs que vous pouvez partager.

Les exercices - Trouvez ce que vous admirez
.
Ce n'est pas forcément facile, mais cela permet de savoir ce qui est essentiel pour vous. Commencez par chercher chez ceux que vous admirez les raisons de votre attirance Quelle est la personne autour de vous qui peut prétendre à ce titre ? Décrivez ses qualités. Découvrez des valeurs communes. Listez par ordre décroissant les trois valeurs qui vous importent le plus. Pour chacune d'elles, demandez-vous comment vous les mettez en œuvre dans votre quotidien Maintenant, pensez à une personne de votre entourage qui vous plaît. Partage-t-il ces valeurs? Quelles questions pourriez-vous lui poser pour le savoir?

Vous avez une majorité de C : VOUS N'OSEZ PAS ÊTRE VOUS-MÊME

Pour séduire, on veut se montrer spirituelle, ou amusante, ou encore élégante… Florence Escaravage le constate régulièrement : « Nous avons souvent tendance à ne montrer qu'une facette de notre personnalité » Un aspect qui ne sera pas forcément celui que l’autre retiendra  «Ce qui séduit invariablement, c'est ce que nous sommes profondément le diamant brut que nous cachons en nous ». Avec le temps, les déceptions et les fragilités, on pense qu'il faut se blinder alors que c'est tout le contraire.

La solution - Mettre à jour votre véritable séduction
. Toucher plus encore qu'intéresser, c'est le secret de la rencontre. Pour cela, on se doit d'être authentique, doutes et joies comprises « En se révélant, en parlant de qui nous sommes vraiment, précise Florence Escaravage. On se met naturellement dans un état de séduction sans même s'en rendre compte »

Les exercices - Repérez vos accès de contrôle
. Quand vous rencontrez quelqu'un de nouveau, entraînez-vous a repérer la manière dont vous modifiez votre discours. Parlez-vous plus fort? Plus vite? Riez-vous trop? Pas assez? Idem pour vos gestes : parlez-vous plus avec les mains ? Retrouvez ce qui vous anime. Souvenez-vous d'un évènement positif particulier qui vous a marquée. Vous en avez parlé avec force et conviction. Reprenez ces expériences, c'est dans ces moment-là que réside votre séduction.

Vous avez une majorité de D : VOUS MANQUEZ PEUT- ÊTRE D'OPPORTUNITÉS

On préfère parfois taire sa recherche d'un partenaire. Discrétion, culpabilité, gène, autant de raisons de ne pas se signaler. Or pour le rencontrer, encore faut-il que les opportunités existent « II est essentiel d'impliquer les autres dans son renouveau, souligne la coach, et de se mettre en situation de rencontres. Elles ne sont jamais très loin ».

La solution -  Trouver de bonnes pistes de rencontre
. « La rencontre, quelle qu’elle soit, nécessite d'être ouvert à l'autre et, condition sine qua non, de mettre en place quelques stratégies » II n'y a pas de honte à cela. Ouvrir grand les yeux et rester curieuse en fait partie. Quand on se lance dans un processus pour rencontrer quelqu'un, on a très envie d'aboutir vite. Or non, cela ne vient pas forcément tout seul, il faut s'y mettre, et avancer avec sincérité, sans a priori.

Les exercices -  Faites un audit
. Commencez par un diagnostic objectif de votre vie sociale. Communiquez-vous sur votre recherche ? Avez-vous des amis non mariés ? Vos amis pourraient-ils vous présenter des personnes ? Avez-vous des activités extraprofessionnelles ? Pourriez-vous vous inscrire sur un site de rencontre ? Une manière franche d'évaluer les possibles. Apprenez à créer de l'intimité. C'est une autre clé de l’état amoureux réciproque. Prenez le temps de travailler, en les écrivant, vos confidences, ces histoires qui vous concernent au plus près. Il ne s'agit pas de les apprendre par cœur mais de les avoir bien présentes à l'esprit lorsque vous aurez envie de les partager. Cela vous permettra de mieux faire circuler les émotions avec votre futur partenaire. 






Methode-Florence
Elle MAN - Octobre 2013 : Rapport entre les hommes, le viagra, et la pornogra...

Florence Escaravage donne son avis d’expert sur le rapport que les hommes entretiennent avec le viagra et la pornographie, et son impact sur la sex...
Methode-Florence
Questions de femmes - LES SECRETS D'UN AMOUR QUI DURE

Chaque couple est différent, il y a donc autant de façons de faire que d'individus et votre histoire ne ressemble à a...
Methode-Florence
L'Express : Les 6 solutions pour un amour durable et réussi.

Article de Florence Escaravage sur "6 solutions pour un amour durable et réussi". « Je reçois plus d’une centaine de demandes par an, confirme Fl...
Methode-Florence
20 Minutes - Juin 2012 : L'amour est dans le pré. Interview de Florence pour ...

37 personnes en couple, 12 mariages, 24 enfants: le bilan des six premières saisons de «L’amour est dans le pré» est d’autant plus bluffant que les...